Partager

Pour les plus mélomanes d’entre nous Ticket to ride nous évoque une chanson des Beatles.

Mais pour les amateurs de jeux de plateau et de société Ticket to ride évoque plutôt la série de jeux de plateau éponyme qui est sûrement plus connue des aficionados dans l’hexagone sous le nom francisé des Aventuriers du Rail.

Si le principe de ce jeu est de prime abord plutôt facile d’accès, Il ne faudrail pas s’y laisser prendre tellement les possibilités de tactiques et même devrais je dire de fourberies sont nombreuses mais on y reviendra dans quelques instants.

Ticket to ride nous met à la tête d’un magnat des voies ferrées, le plateau est plutôt simple,  les différentes villes des Etats Unis sont représentées avec le maillage de lignes de chemin de fer qui les relient. Pour chaque ligne il faudra un certain nombre de wagons d’une certaine couleur afin de pouvoir se les approprier ce qui permettra de remplir les conditions de victoire des cartes ,principe de victoire bien connu et exploité dans des grands classiques comme Risk mais la comparaison s’arrêtera la.

Le choix stratégique de chaque tour de jeu est simple, piocher des wagons pour augmenter son stock, revendiquer une voie (il faudra d’autant plus de wagons de la couleur indiquée que la ligne est longue) ou choisir une nouvelle carte objectif.

Et c’est ce côté simple qui a sûrement fait au départ que ce jeu sorti tout droit de l’esprit inventif de Alan R Moon (a qui on doit entre autres le tout aussi délectable “De l’orc pour les braves » chez Asmodée) est rapidement devenu un classique.

Il était donc raisonnable qu’une adaptation du jeu au format digital voit le jour. Que les amateurs se rassurent on peut continuer à faire son Cartman en emmerdant les autres joueurs pour les empêcher à la dernière minute de réussir leur objectif tout en alignant le sien dans un coup de poker digne des parties les plus endiablées de puissance 4 ou nous adorons troller nos petits frères.

Outre le fait de retrouver le gameplay jouissif et addictif de Ticket to ride, on pourra ici soit choisir sa victi….heu pardon, son adversaire en ligne ou entraîner des joueurs pour une partie soit en réseau local soit en mode pass to plan c’est à dire chacun son tour sur le même écran.

Et la ou ça tend à surpasser le génie, c’est que le jeu est cros plate-forme, à savoir que vous pourrez allègrement concourir contre des joueurs sur tablette, sur ordinateur ou sur smartphone.

Alors, laissez vous tenter par ce jeu si simple à appréhender mais pas si facile à maîtriser.