Partager

Tout d’abord pour ceux qui seraient restés enfermés dans une grotte ou un abri anti atomique ces 20 dernières années, South Park est un dessin animé satyrique mettant en scène des enfants vivant à South Park une ville du Colorado.

Si le côté graveleux et scatologique est clairement assumé avec des summums tels que Mr Hikey, plus connu de nous autres francophones comme le petit caca Noël, enfermer South Park dans ce carcan serait au mieux restrictif.
Car quiconque s’est aventuré au-delà de un ou deux épisodes, se rend compte que South Park est aux Simpsons ce que le canard enchaîné et Charlie hebdo sont au Figaro, de prime abord on rit du bon mot, du sketch, de la situation pour au final comprendre qu’il y a un deuxième et même un troisième niveau de compréhension qui nous font nous interroger sur des thèmes aussi importants que le racisme, la tolérance, l’homophobie, la société de consommation, les rapports adultes/enfant.

Tous ces sujets sont traités dans South Park d’une façon qui peut de prime abord sembler légère et désinvolte mais qui a la réflexion se révèle être tout simplement sans concession.

Mais place au sujet qui nous intéresse ici, ce nouveau jeu South Park, l’annale du Destin. Alors oui que les amateurs de South Park se rassurent, le jeu de mot avec Anal est pleinement assumé (peut être encore plus dans la version anglaise The Fractured But Whole qui est bien entendu à comprendre The Fractured Butt Hole, avec sa traduction littérale le Trou du cul fracturé, nul doute que le jeu n’aurait jamais franchi les frontières de l’hexagone sous ce titre)

En effet, nous incarnons ici « le nouveau »un enfant fraîchement débarqué à South Park et qui prend part au jeu préféré des enfants, se prendre pour un super héros et faire le vigilante dans la ville, avec en trame de fond une enquête de disparition de chat. Et son pouvoir principal ce sont ses flatulences, oui oui vous avez bien compris, ses pets.
Les aficionados de South Park vont se régaler à visiter cette ville qu’ils ont appris à connaître grâce aux dessins animés, ceux qui ne sont pas habitués vont quand même s’éclater sur ce RPG au combat tactique tour par tour irrévérencieux au possible.

Irrévérencieux mais jouissif, c’est le meilleur résumé qu’on pourrait faire de cette Annale du Destin (à condition par pitié et c’est le seul défaut de ce jeu, que vous passiez les voix françaises en VO, un accord avec les doubleurs officiels n’ayant pas eté trouvé, et les voix VF sont de l’avis unanime des fans une catastrophe)

Le côté RPG avec combat tour à tour tactique est pleinement assumé et vous devrez gérer votre personnage, composer une équipe avec d’autres super héros, dont les pouvoirs sont aussi hilarants que le reste et complètement politiquement incorrect. De l’handicapé en béquilles qui se prend pour Flash, au diabétique qui devient aussi fort que Hulk lorsqu’il se shoote au jus d’orange, le côté loufoque est omniprésent.

Et si l’on sait que tout ceci n’est qu’un jeu d’enfants comme cela nous est rappelé de temps en temps lors des combats lorsqu’un des enfants crie « voiture »et que tous les combattants se rangent sur le trottoir le temps de laisser passer la voiture pour ensuite reprendre leurs positions, cela n’en reste pas moins sérieux pour eux et c’est l’occasion de traiter des sujets dont les auteurs parlent sans concession dans le dessin animé, allant même jusqu’à traiter de façon même pas voilée de pédophilie au sein de l’église catholique,c’est dire si la satyre ira loin.

Nous ne parlerons pas du scénario à proprement parler pour ne pas vous spoiler le jeu, mais on vous offre en vidéo les 5 premières minutes de jeu.

Si vous aimez les jeux ou vous pouvez passer des heures dessus sans vous en rendre compte car vous ne vous ennuierez pas un seul instant, si vous aimez l’univers de South Park ou si vous voulez tout simplement le découvrir, n’hésitez pas cette annale du destin est pour vous.