Partager

Après un départ discret sur steam c’est au tour des consoles Next Gen d’avoir leur version et a mon grand bonheur. Combo ultime, Méchas, vaisseaux, lasers, espaces profonds… Tous les ingrédients sont faits pour me faire scotcher la rétine à l’écran, les mains sur le pad et le cul dans le canapé. Strike Suite Zero, tu vas ruiner ma vie.

Strike Suit Zero revient sur Xbox One et PS4 dans une version « Director’s cut« . Ce dernier a l’excellente idée de vous donner l’occasion de piloter de bons gros vaisseaux spatiaux capables de se transformer en méchas. La patte Macross est si présente que l’on aurait pu y apposer le nom de la licence. Les possibilités sont atrocement excellentes, mode de ciblages, transformations à foison, multiples roquettes !!! C’est simple, après avoir laissé sa chance au tutoriel (je hais les tutoriels, c’est ce qui me fait lâcher un jeu les 30 premières minutes) Strike Suit Zero : Director’s Cut est un véritable feu d’artifice et un jeu remplis de sensation fortes, de stress aussi. Les missions sont trépideantes et les phases de jeu/scénarios se font sans accrocs. Quant à la gestion à l’arrache des checkpoints, son point noir, nous aurions aimé qu’ils soient un tant soit peu mieux pensés. Sa difficulté plutôt bien gérée son scénario, son ambiance à la Battle Star Galactica, son Game Design en font un des shoot à avoir si vous possédez une PS4 ou une XOne. Mention spéciale toutefois pour la version PS4 avec la possibilité de jouer sur sa PS Vita. Les graphismes un peu simples pour des consoles aussi puissantes (on aurait pu s’attendre a du lourd), sur PS Vita c’est de toute beauté, mais cela reste généralement très beau ne vous méprenez pas. Nous pardonnons toutefois ces petites déceptions par l’ajout d’une nouvelle campagne et de deux vaisseaux supplémentaire pour cette version Director’s cut.

ON AIME
-Les musiques, dignes de Battle Star Galactica.
-Les panoramas de planètes.
-Piloter un Vaisseau/Robot

ON N’AIME PAS
-Les checkpoints plutôt mal foutus
-Le tutoriel longuet