Partager

Si vous avez raté la Geekopolis qui se tenait à la Porte de Versailles les 23 et 24 mai derniers, pas de panique nous revenons sur l’évènement.

La Geekopolis c’est le rendez-vous incontournable des geeks depuis 3 ans. Chaque année l’évènement grossit, apportant son lot de nouveautés ainsi que
des visiteurs toujours plus nombreux. Le principe est simple : une cité geek divisée en 5 quartiers ayant chacun son univers propre :

– AVALON : Médiéval Fantastique

– LITTLE TOKYO : Manga, Japon et Jeux Vidéo

– MÉTROPOLIS : Science-Fiction

– NAUTILUS : Univers Steampunk (Jules Verne)

– TEKLAB : Sciences et nouvelles technologies

Il serait étonnant qu’aucun de ces univers ne vous parle puisqu’en effet le but est que chaque membre de la communauté geek
y trouve un quartier proche de ses centres d’intérêts.

Tout le week-end vous pouviez assister à des conférences dans des salles prévues à cet effet. Au programme plus de 100 conférences et “tables rondes” traitant de sujets divers et variés, tels que :
“Dans l’ombre de la science : le côté obscur du cerveau” , “Double facette des méchants : Le non manichéisme du trône de fer à l’épreuve de la série tv” ,“Transmedia et webcréation : quel type de média pour quel type d’histoire” ou encore “Remember Me : Création d’un univers variés”.
De quoi vous occuper tout le week-end.

D’autres animations étaient également de la partie et notamment le “Bad Game”. L’animation se tenait sur une scène avec un concept proche d’un jeu télévisé : 3 animateurs prêts à poser diverses questions plutôt loufoques à 6 invités divisés en 2 équipes.
Une animation très divertissantes et drôle, autant grâce à ses invités (Marcus, Sparadrap ou François Descraques entre autres) qu’à ses défis et questions totalement improbables.

Les guests ont donc été très présents : Joueur du Grenier, Davy Mourrier, Pen Of Chaos ou encore Ruddy Pomarede ont fait le déplacement.
A noter que d’autres personnalités geeks sont venus en tant que visiteurs, attirés par l’originalité de l’évènement.

 

Côtés ateliers, vous deviez vous inscrire en avance pour assister à ceux-ci. Une précaution nécessaire au vu de la popularité de certains :

– Apprendre à relier un carnet de note médiéval et repartir avec celui-ci à la fin de l’atelier

– Présenter un projet ou poser des questions à My Major Company

– Apprendre à dessiner avec les conseils de Virginie Siveton

– Comprendre et réparer les bugs ou défaillances d’une console

Bien trop nombreux pour être tous cités les ateliers étaient tout comme les conférences aussi diversifiés que passionnants.

Venons en au stand et aux boutiques. Les boutiques, cette année, représentait une superficie plus petite que celle de l’année dernière car elles représentaient 20% de la cité geek. Une modification plus que nécessaire car l’édition précédente de la Geekopolis donnait grandement l’impression d’être à un “marché geek”. Le salon a également profité d’un espace plus grand, permettant aux visiteurs de pouvoir circuler beaucoup plus facilement, effaçant l’aspect labyrinthique des années précédentes.

Les boutiques vendaient comme chaque année des costumes, des peintures, des t-shirts, des peluches, des mugs et tout autres goodies aux images de vos jeux, films, animés et séries préférées. Concernant les stands cela fut bien différent au point qu’une visite du salon s’apparentait à un arrêt à chaque stand dû à l’originalité de chacun.

 

 

Voici différents stands présents sur le salon :

Le Games Lab d’Ubisoft, permettait aux gamers de tester une nouvelle technologie. Oubliez un instant les casques de réalité virtuelle encombrants et lourds à porter, Ubisoft vous propose une toute nouvelle technologie utilisant les mouvements des yeux pour remplacer le Joystick Analogique Droit. Vous pouviez tester cette nouveauté (qui n’est pas encore sur le marché), sur Assassin’s Creed Black Flag. Les capteurs suivant les mouvements de vos yeux sont très réceptifs ce qui permet de garder le même confort de jeu qu’avec un joystick, mais en libérant celui-ci.

Si vous rêvez d’un monde comme celui d’I-Robot (les robots qui se rebellent en moins) vous auriez pu vous arrêter au stand Aldebaran et faire la connaissance de NAO. Qui est ce NAO ? Un robot humainoid de 57cm qui peut se déplacer, vous reconnaître, vous entendre et même vous parler. Conçu en 2006 le robot n’a pas cessé d’évoluer pour devenir en quelque sorte un compagnon. Il a été très souvent utilisé à des fins éducatives pour les cours de sciences et d’informatique. Le prochain objectif de NAO sera d’être compatible avec de nombreuses applications. Difficile de passer à côté de la frimousse de ce robot prometteur, qui donnera envie à plus d’un de s’intéresser au monde de la robotique.

Certains sites spécialisés dans l’univers geek possédaient leur stand. Parmi eux, PixelSpray.fr une Web-tv indépendante focalisée sur l’aspect communautaire. En effet les membres de la communauté peuvent proposer à la fois des lives sur des jeux vidéo mais également sur tout ce qui se rapproche de l’univers geek. Cela permet aux membres de laisser libre cour à leur imagination en terme de contenus. Le site possède également une page regroupant les actualités geek du moment ainsi qu’un forum.Un rendez-vous incontournable vous est proposé un mardi soir sur deux : “Paroles de Nerds” une émission mélangeant actualité geek, chroniques et invités prestigieux.

L’exposition Asterion était un stand permettant de découvrir l’univers et le charadesign de l’animé à travers des peintures. Prochainement sur Kickstarter et créé par Pollux Animation, Asterion s’inspire des animés des années 70, 80 et 90 (Ulysse 31, Cosmocats,Dragon Ball Z, Cobra, Sherlock Holmes, One peace, Les chevaliers du zodiaque, les Mystérieuses Cités d’or…). Plusieurs personnes ayant travaillé sur ces animés ont donc après la présentation du projet accepté de collaborer sur l’animé. Avec un univers aussi enchantant, on hâte de voir ce que cela va donner. La sortie de l’animé dépendra du succès du crowdfunding.

Pour finir, faisons un tour du côté des séries. Si l’on est habitué à voir les communautés de Doctor Who et de nombreuses web séries françaises à la Geekopolis, les autres séries semblaient avoir été délaissées. “Pourquoi Buffy C’est Génial” a pour mission de faire revivre la série de la fin des années 90 et début des années 2000. L’équipe décrypte à travers de nombreux podcasts les épisodes de la série en faisant resortir des subtilités auxquelles beaucoup de fans n’avaient jamais songé. L’atelier du stand proposait par ailleurs de se lancer dans l’aventure en commentant la scène de son choix, le résultat de votre oeuvre était ensuite envoyé par mail au participant. Un exercice pas aussi simple qu’il y paraît mais qui a l’avantage d’être fun. La communauté grandit sans cesse autour de ce projet original.

Les organisateurs de la Geekopolis ont réellement pris note des failles des précédentes éditions pour nous proposer un évènement divertissant, passionnant et attrayant. On ne saurait que trop vous conseiller d’aller à la prochaine édition.