Partager

L’arrivée d’un Mario Party est toujours une belle surprise. Manette dans les pognes avec des potes sous la main, c’est un véritable régal de s’affronter dans des mini-jeux conviviaux. Toutefois, ce constat s’adapte plus aux épisodes parus sur consoles de salon. Dans le cadre des opus portables, il n’est jamais facile de développer ce genre de soft pour une expérience solo. Island Tour tente une approche intéressante, mais cela suffit-il ?

Dans les faits, la formule reste inchangée. Il s’agit toujours de participer à une sorte de jeu de société, avec lancers de dés, mini-jeux en pagaille et utilisation d’items en tout genre. De deux à quatre joueurs (humain ou intelligence artificielle) s’affrontent et font tout pour mettre des bâtons dans les pattes des petits copains.  A l’origine, la saga s’adaptait à une règle simple : récupérer le maximum d’étoiles et de pièces. Dans Island Tour, Nintendo a choisi de privilégier une règle particulière par plateau. En chemin, certains zones vous réserveront des surprises, parfois très vicieuses. Mario Party reste Mario Party !

Solo, multi : c’est pas net tout ça

Le jeu se divise en trois parties. Cela peut paraître peu, d’autant plus que les mini-jeux sont loin d’être tous inspirés. On regrette également l’absence de mini-jeux en 2 contre 2 ou 1 contre 3.  Mais ces petits défauts sont atténués par un atout de taille : la possibilité de s’éclater à 4 avec une seule et même cartouche ! Dans « Jeux de plateau », vous participez à des épreuves (de 10 minutes à une heure selon votre sélection) dans différents environnements, tout en suivant des objectifs précis : utiliser des objets pour atteindre l’arrivée, atteindre le sommet sans se faire toucher par les assauts de Bill Bourrin, récolter un maximum de petites étoiles, utiliser des cartes (à la place de dés, d’où un aspect stratégique agréable) ou encore utiliser des réacteurs pour foncer vers la case finale. C’est bien évidemment le mode le plus intéressant de la cartouche. En revanche, on regrette la totale absence de jeu en ligne. Peut être pour une prochaine fois…

Ascension fulgurante

Dans « Tour de Bowser », votre escapade consiste à gravir les étages les uns après les autres. Pour ce faire, vous participez à des mini-jeux. S’apparentant au mode « histoire », il est plutôt amusant mais demeure malheureusement trop facile. On grimpe à la vitesse de l’éclair, même si le mode en lui-même est franchement agréable et bien réalisé. L’idée consiste à choisir parmi l’un des deux mini-jeux proposés à chaque étage. Une victoire est synonyme d’ascension à l’étage supérieur. Classique mais efficace !

Du bon et du moins bon

L’autre mode permet de s’éclater sur les mini-jeux de son choix. Moelle substantifique de la cartouche, ces derniers manquent parfois d’originalité et se basent avant tout sur les précédentes versions de la saga. 3DS oblige, les développeurs ont tout de même bien exploités les différentes capacités de la portable. Micro, gyroscope, commandes classiques, écran tactile…  tout a été utilisé ! Pêle-mêle, il faudra descendre une falaise en rappel, remettre des pièces de puzzle en place, attraper des lapins et les remettre dans un enclos, éviter de chuter d’un bloc de glace, faire défiler une pellicule jusqu’à trouver l’image affichée sur l’écran tactile, ne pas se faire écraser…  Autant d’épreuves sympathiques, mais dont la qualité reste inégale. On appréciera tout de même de pouvoir participer à des tournois et même à un contre-la-montre. Pour terminer, le Street Pass est activable afin d’affronter de nouveaux adversaires dans les mini-jeux.

C’est l’heure de l’apéro

Grâce à une réalisation très propre, Mario Party Island Tour fait le job et permet de passer un bon moment mais il demeure vraiment fait pour les parties à plusieurs. En solo, on en fait très vite le tour et la redondance s’installe trop rapidement. Cela dépend donc de votre possibilité à vous regrouper avec des potes (qui disposent de 3DS). Le jeu parfait pour les soirées « 3DS in », désormais disponibles un peu partout en France. De notre côté, même si nous avons apprécié cet opus, on attend l’épisode Wii U avec impatience. En espérant le retour des étoiles jaunes… car, mine de rien, elles manquent dans ce volet 3DS.