Partager

Il y a des jeux comme ça qui vous intriguent, qui vous attirent, qui par leurs univers étranges, inqualifiables et leurs mécaniques hors du communs, vous susurrent à l’oreille d’y jouer. C’est le cas de The Stanley Parable, un ancien mod de Half Life 2, développé par Galactic Café.

Vous incarnez Stanley, un employé travaillant dans le bureau 427 et qui passe ses journées à appuyer sur des touches sur lesquelles on lui demande d’appuyer, sans vraiment se poser de questions. Mais un jour, celui-ci ne reçoit plus aucune directive, et il réalise que tous les bureaux sont vides, sans collègue. Stanley prend alors la plus grande décision de sa vie, il se lève de sa chaise et part pour trouver des réponses sous les indications d’un narrateur à l’accent anglais qui décrira les moindres faits et gestes de votre personnage.

Et c’est grâce aux rapports qu’entretiennent le narrateur et Stanley que le jeu prend toute sa valeur. En effet, le narrateur indique des chemins que doit prendre notre héros pour terminer l’histoire, or,  plusieurs choix s’offriront  à vous.

Suivrez vous la voix off ? 

The Stanley Parable touche un point sensible du monde du jeu  vidéo et le montre du doigt. En effet, outre la mode des mondes ouverts, nous voyons émerger la mode des jeux donnant la possibilité au joueur de prendre des décisions ayant un impact sur l’histoire (en tout cas c’est ce qu’on lui fait croire). The Stanley Parable se moque de cette mode, avec un humour corrosif qui ne pourra pas vous laisser de marbre devant votre écran, car quoique vous fassiez, le narrateur aura toujours une longueur d’avance sur vous et aura le dernier mot.

Ce jeu, de type First Person Walker, nous offre ainsi une histoire originale, contrairement à son gameplay qui est d’une rare simplicité. En effet oubliez les fusils, les pouvoirs magiques, les épées, ici on utilise que nos jambes ! Mais l’univers fou de The Stanley Parable ne serait rien sans sa bande son, de par sa voix off, qui peut être à la fois chaleureuse et compréhensive, voire des fois douce, et passer du tout au tout à une voix angoissante, menaçante.
De plus la musique et les bruitages jouent un rôle très important dans l’immersion du jeu; ceux-ci  étant plutôt minimalistes, mais jaugés à la perfection, ils  permettent vraiment de confondre le réel à l’irréel.

Enfin la durée du jeu est le gros point noir, comptez près de 4h de jeu pour relever tous les mystères de celui-ci.
The Stanley Parable est un jeu de génie nous mettant face à des problèmes de société actuels, tels que l’aliénation au travail ou encore la question de la normalité et des normes, avec un humour qui fait mouche à chaque tournant de couloirs.

Il y a des jeux  comme ça…