Partager

La Super Nintendo console 16-BIT sortie en 1992, des heures passées sur cette belle console grise aux formes épurées et arrondies.
La console s’est vendue à plus de 50 millions exemplaires à travers le monde.

Contrairement aux consoles actuelles comme la PlayStation, la Xbox ou la Wii, ces dernières ne changent pas de nom ou de forme. Et ce, quel que soit le pays où elle se voit commercialisée,
une Playstation reste une Playstation en France aux US ou au Japon. Le cas de la Super Famicom est différent. A croire que Nintendo aime compliquer les choses.
Renomée: Super Nintendo en Europe, Super Famicom au Japon, Super Nes aux US et Canada ou encore plus obscurément; Super Comboy pour le territoire sud-Coréen. Tant de noms pour une seule et unique machine qui, selon le pays où elle fût commercialisée, changeait de nom et même de design selon le territoire.

La concurrente directe de la MegaDrive (Genesis) de SEGA et sa puissante communication, sa bibliothèque à tendance arcade fait de la Megadrive une machine déjà bien implantée dans les foyers.

C’est sans compter sur la force de la communeauté des joueurs Nintendo et l’adaptation de Street Fighter II que la console va prendre une envolée fantastique.
Un accord entre Capcom et Nintendo rends alors le titre exclusif à la machine 16-BIT de Nintendo. La suite nous la connaissons la sortie de F-Zero, Super Mario World et le magnifique Zelda: A Link to the past, Super Metroid, super Contrat, Super Mario Kart… Tout autant de titres qui ont su hisser la machine au-delà des attentes des joueurs.
Ses fabuleux graphismes aux couleurs chatoyantes, un chipset sonore élaboré par Sony… Rien que ca. Et sans parler du mode-7, vendu à l’époque comme une 3D, ce mode n’est en fait qu’une façon de faire un rendu “3D” un bel exemple de triche mais au rendu plus que génial.  Du jamais vu pour une console de salon. Force est donc de constater que Nintendo comprenait et écoutait le joueur à l’époque.
Suite au succès du GameBoy, la firme de Kyoto décide contre toute attente de sortir une cartouche pouvant accueillir tous les jeux de la console portable. Là où tout le monde s’attendaient a voir un adaptateur permettant de jouer aux jeux NES c’est donc un adaptateur permettant de jouer aux jeux GameBoy que nous donne le constructeur. Un peu dommage mais quel plaisir de redécouvrir certains gros titre de la petite soeur sur un grand écran.

Ce papier n’à pas prétention a vous faire découvrir la 16-BIT de Nintendo en détail, d’autres comme Florent Gorges l’ont très bien fait aux Editions Pix’N Love au travers de la Bible de la Super Nintendo et autres ouvrages comme “L’histoire de Nntendo Vol.1, 2 et 3”.

Cette console aura su marquer son époque et deux générations de joueurs. Elle restera pour de nombreuses personnes LA référence des consoles de salon de l’époque.