Partager

Dire que les communicants de Nintendo France ont eu le nez fin est un euphémisme. En faisant appel à Kev Adams et aux acteurs de la série SODA, ils ont probablement visé juste. Dans la lignée d’un Animal Crossing,Tomodachi Life est encore plus « invendable » sur le sol français sans une bonne publicité. Il s’agit d’une expérience, étonnante, qui vous place dans un monde de Miis pouvant interagir les uns avec les autres. L’archétype de la production qu’on lance un peu chaque jour, à raison de quelques minutes, histoire de faire évoluer nos avatars. Une sorte de Sims social, version Nintendo, qui a fait un carton au Japon. En sera t-il de même en France ?

En voilà une drôle d’expérience.Tomodachi Life dispose d’un concept quelque peu étonnant. Le but du jeu est on ne peut plus simple. L’idée consiste à peupler une île via ses Miis (en les créant ou en utilisant ceux de la 3DS déjà enregistrés par vos soins, qui peuvent être des amis, de la famille, divers inconnus, etc.). Libre à vous ensuite de créer des Miistotalement inédits, reprenant des artistes ou personnalités connues. Le petit îlot de Tomodachi Life peut comporter jusqu’à 24 Miis. Ensuite, il suffit de revenir un peu tous les jours et découvrir l’évolution des personnages, de l’île, des relations entre les protagonistes, etc. Entre les engueulades et les amourettes, on se croirait parfois dans un épisode d’Amour, Gloire et Beauté (ou des Feux de l’Amour). Nintendo a vraiment le chic pour inventer des concepts barrés et celui en fait vraiment partie.

Inspection journalière

En allumant le jeu de manière quotidienne, vous découvrirez de nouveaux bâtiments (on va y revenir) mais aussi des relations qui évoluent ou divers évènements. Via de multiples activités, parfois des mini-jeux, on participe ainsi à la vie collective de tous ces Miis. C’est un mélange d’Animal Crossing et de Sims, et il faut avouer qu’on est plus souvent spectateur que joueur. Mais le principe est accrocheur et il est agréable de découvrir les petites séquences animées à la Nintendo. On peut inviter qui l’on souhaite sur son île et profiter de multiples magasins. Épicerie, Déco d’intérieur, Café, Parc d’Attraction, Parc, Vêtements, Chapeaux, Plage, etc. Il y en a pour tous les goûts. Bon après, ne vous attendez pas à une mise en scène extraordinaire : cela reste des Miis. L’ensemble est très sobre et les interactions se résument à leur donner à manger, les faire participer à des activités, les habiller comme bon vous semble (au risque de les faire tiquer), décorer leur appartement et bien d’autres choses.

Des Miis pleins de ressources

L’originalité de Tomodachi Life, outre son principe, est de mettre en avant la personnalité de tous vos Miis. Vous pouvez ainsi définir différents traits de caractère qui auront un vrai impact sur leurs relations avec les autres. Mouvements, façon de parler, Visage, Tempérament et originalité de la personne ou non, tous ces segments de personnalité sont indispensables pour faire interagir vos avatars. Autant dire que cela donne parfois du piment, car il arrive que deux personnes qui s’aiment dans la vraie vie (exemple ma compagne et moi-même) peuvent se faire la tronche dans le jeu. C’est drôle et ça donne lieu à des séquences fort hilarantes. Seul énorme bémol : la relation entre deux personnages de même sexe est impossible. Une décision étonnante. Quoiqu’il en soit, vous devez faire en sorte que vos Miis se sentent bien et ça n’est pas toujours le cas, surtout après une déception amoureuse ou des situations qui vont à l’encontre de leurs goûts.

Une île aux mille facettes

Ingénieux, Tomodachi Life l’est indéniablement, avec la présence d’activités parfois très rigolotes. Comme lorsqu’un Mii dort et qu’on pénètre dans son rêve. Imaginez la séquence, le Mii est une table de restaurant et non loin se trouve une fenêtre. Soudain, votre visage apparaît en énorme (grâce à l’utilisation de la caméra de la portable) mettant la frousse au pauvre Mii attablé . Autre point génial : l’utilisation de séquences vocales retranscrivant le jeu en français. On peut ainsi leur faire dire… tout et n’importe quoi (le système fonctionne comme Siri sur iPad/iPhone). Gare aux dérapages (car ça marche !) ! Impossible également d’oublier le karaoké et ses paroles aussi kitsch que délirantes. Bref, Tomodachi Life, c’est avant tout une expérience où l’on est avant tout spectateur. Si vous accrochez, vous allez y passer des heures. Dans le cas contraire, vous n’y jetterez même pas un œil.